Posté le 28/01/2019

Un champion dans le présent

                            

 Paul Henri Mathieu, un sportif engagé© (Crédit : icone sport)




Des circuits ATP aux circuits entrepreneuriaux : il n’y a qu’un pas. 12èmejoueur de tennis mondial en 2008, le français se nourrit de rencontres pour développer des projets qui lui tiennent à cœur, portrait d’un champion dans l’âme.



L'ascension 


Inspiré par les performances de son frère sur les tournois, Paul Henri finit très rapidement par suivre ses traces. Happé par la passion du tennis, ce dernier prend une place de plus en plus conséquente dans sa vie. Loisir, jeune, espoir, Paul Henri passe par tous les stades et se transforme en immense champion. 

Très rapidement, Paul Henri s’illustre et performe. « Participer à Rolland Garros était un rêve de gosse ». Il représente la France au Jeux Olympiques et en Coupe Davis. En 2008, il est classé 12ème joueur mondial. Il se bat. Il excelle.



Un champion breaké


Tristement, de 2010 à 2012, c’est une période sombre qui va s’abattre sur ce grand champion. « Ma carrière n’a pas été un long fleuve tranquille. J’ai souvent été blessé ». Se battre. Retrouver la force. Paul Henri a surmonté le plus important combat de sa vie. Puisant dans ses forces les plus profondes, c’est en dehors des cours de Tennis qu’il s’est battu pour y revenir. « J’ai souvent dû repartir de zéro. Cette capacité à savoir rebondir après les échecs. C’est ce qui fait mon image de marque ». 



L'après match


Paul Henri est une source de motivation. Preuve de résilience, il n’abandonne jamais. « Il faut sans cesse être à la recherche des objectifs et de la perfection ». Son crédo. Paul Henri le véhicule à chaque instant. Fort d’une incroyable carrière, il pense à l’après. Cet homme du présent est multitâche. Entrepreneur, il s’illustre à travers le lancement d’une marque de vêtement éco-responsable made in France. Consultant Eurosport et initiateur de l’application Tie Break, qui met en relation des partenaires de tennis, Paul Henri Mathieu est un polyvalent. Sur les courts comme dans ses activités parallèles, Paul Henri est un fonceur. Il ne lâche rien. 

« J’aime vivre dans le présent. J’aime voir à court terme. » Homme du présent, Paul Henri voit grand. 


                                                                 

                                       Par Axelle Steffen 

Partenaires
Devenez membre du carré des champions et restez à la pointe en recevant de l'actualité sportive de qualité
Veuillez entrer une adresse email valide
Merci de vous être enregistré dans notre liste de diffusion !
Newsletter